Il y a deux comportements chez le bébé : ceux qui aiment le siège auto et ceux qui pleurent à leur simple vue.

Les parents sont constamment à la recherche d’astuces qui feront cesser les pleurs de bébé dans la voiture.

Que faire si votre bébé n’aime pas être dans le siège auto ?

La fonction principale d’un siège auto est évidemment la protection de l’enfant contre les risques d’accidents ou de freinage. La conception de ces sièges protège la tête et la moelle épinière des bébés en cas d’accident. Malheureusement, les enfants ne comprennent pas ces avantages. Ils savent juste qu’ils ne peuvent pas voir maman et qu’ils sont limités dans leurs mouvements.

Les bébés agités en voiture sont difficiles à gérer par les parents car ils sont rapidement distrait au volant lorsque leur enfant ne cesse de pleurer dans la voiture. Ce n’est pas étonnant car la recherche a prouvé que tous les humains – et pas seulement les parents – ont de la difficulté à ignorer les sons d’un bébé qui pleure. Selon les scientifiques, nous voulons aider ce petits bouts. Un parent coincé dans une voiture avec un nourrisson en pleurs ressentira probablement de la panique, de la tristesse et de la peur. Cela entraînera donc une augmentation du rythme cardiaque et une augmentation de stress.

Les pédiatres expliquent que ce genre de pleurs sont émis lorsque l’enfant est séparé de la personne qui peut répondre à ses exigences. Ces pleurs s’appellent “ détresse de séparation « , c’est une façon naturelle de s’assurer que les mères s’occupent de leurs bébés et qu’elles se sentent en sécurité.

Les enfants dont la détresse à la séparation n’est pas entretenue parce que les parents sont coincés dans la circulation aux heures de pointe continueront à faire ce qui est normal pour eux dans cette situation : crier.

Les astuces suivantes peuvent vous aider à trouver une solution pour les trajets en voiture.

Faire aimer le siège auto à bébé

Certains enfants souffrant de reflux et ne pouvant pas  se mouvoir librement dans un siège auto peuvent donc avoir de la difficulté à se sentir à l’aise. Il sera difficile pour eux de trouver la bonne position en raison de douleurs à l’estomac ou de reflux.

Certains parents constatent que les reflux se résorbent tout seul au bout de quelques mois  et que les déplacements en voiture n’étaient plus un problème. Cependant, il est difficile d’attendre que le reflux se répare de lui-même ; il est donc préférable de consulter un pédiatre ou de trouver des moyens naturels d’y faire face.

Tôt ou tard, les enfants sortiront de ces phases de caprices en voiture, mais ce guide peut être une première approche pour faciliter les trajets en voiture.

Produit non disponible

Pourquoi la conduite favorise l’endormissement de bébé

La question est de savoir pourquoi les balades en voitures endorment les bébés. Cela peut s’expliquer par le doux mouvement de la voiture ainsi que le ronronnement du moteur, ce qui pourrait rappeler la vie tranquille du bébé dans l’utérus car ils sont bercés en douceur. Les voitures offrent ce même genre de mouvements très balancés. Quand au moteur de la voiture, cela rappelle au bébé le bruit sourd entendu dans le ventre de sa mère.

Pourtant, la voiture n’est pas une garantie de sommeil irréprochable. Assurez-vous d’abord des autres causes possibles de pleurs : un bébé humide ou affamé ne va pas se calmer sous prétexte qu’il est en voiture. Même à ce moment-là, les bébés et les jeunes enfants risquent de trouver les balades en voiture plus pénibles que rassurantes car la voiture les sépare de manière inhérente de leurs parents.

Les enfants peuvent également se trouver dans l’impossibilité de s’endormir à cause de votre manière de conduire. Autant dire que l’utérus ne comportait pas beaucoup d’arrêts, de départs ni de mouvements brusques et saccadés. Si vous conduisez de façon brusque, vous constaterez peut-être que votre enfant continuera de ne pas être satisfait, privilégiez donc une conduite douce et lente.